cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
CAMBODGE - Sihanoukville - Gîte
La Maison du Passant
 
Cambodge à voir,
à faire !
---
La Capitale : PHNOM PENH

 
Vign_drapeau_
Téléchargement :
 
 
La Circulation :
 
 
Séance chez le barbier :
 
 
La Fête de l'eau
(Bon Om Touk)
 
 
La fête de l'eau dure 3 jours et la date est fluctuante.
Le jour de la pleine lune de fin octobre ou début novembre, les Cambodgiens acclament le changement du sens du cours d'eau du Tonlé Sap, le moment où le lac se déverse dans le fleuve : un événement unique au monde.
À cette occasion, ne pas manquer les régates de pirogues multicolores, face au palais royal de Phnom Penh, à la jonction des fleuves Tonlé Sap et Mékong le long de la rive, suivies par des danses et des feux d'artifices. 
Une partie du Palais royal est fermée au public et l’accès à la ville en voiture est problématique.

Des courses de pirogues sont parfois organisées dans les douves d'Angkor Vat et sur la rivière traversant Siem Reap.
 
 
Rejoignez-nous sur: facebook

Vign_logo_facebook
 
 
 

Vign_Karta_AngkorWat Vign_loupe
 
Le Palais Royal
 

Le Palais Royal de Phnom Penh est un complexe de bâtiments qui sert de résidence au roi du Cambodge.
Les rois du Cambodge l'occupent depuis sa construction en 1860, avec une période d'absence, lorsque le pays est entré en crise pendant et après la période des Khmers rouges.
Le palais a été construit après que le Roi Norodom Ier eut déménagé la capitale royale d'Oudong à Phnom Penh au milieu du XIXe siècle.
Il est orienté vers l'Est et situé sur la rive occidentale du Tonlé Sap et du Mékong.

Le complexe est divisé en trois par des enceintes:
 
 
      - La Pagode d'Argent est au nord-est,ses bâtiments principaux abritent de nombreux trésors
         nationaux comme des statues de Bouddha en or et en pierres précieuses.

      - Le Palais Khémarin est au sud-est, utilisé comme résidence par le Roi.
      - Et la partie centrale contient la Salle du Trône,servant encore aujourd'hui pour les cérémonies religieuses et royales (comme les couronnements et les mariages royaux).
Le palais dispose de jardins différents avec des fleurs et de plantes tropicales.
Les visiteurs peuvent se promener dans la Pagode d'Argent et le complexe central comprenant la Salle du Trône et le Pavillon Chan Chhaya.
 
Retour :  au plan de PHNOM PENH   ou à la page :  Cambodge à voir, à faire !
 
Le Musée National du Cambodge
 
La Pagode Wat Phnom
 
 
 



Situé au nord du palais royal de Phnom Penh,est le principal musée historique et archéologique du Cambodge.

Il contient l'une des plus importantes collections d'art khmer, avec des sculptures, des céramiques et divers objets ethnographiques.



Le musée comprend 14 000 pièces datant des temps préhistoriques et de l'empire khmer, qui s'étendait de la Thaïlande au Viet-Nam du sud.

Il est composé de quatre galeries qui entourent un patio avec des bassins dans lesquels on peut admirer de magnifiques lotus.



La première galerie est consacrée aux objets en bronze datant de la préhistoire.

Les deux suivantes sont dévolues aux statues du IVe au XIVe siècles.

La dernière aux objets plus récents.



Aujourd'hui, le musée possède également des fonctions religieuses grâce à son importante collection de statues bouddhistes et hindoues.

Le musée possède une bibliothèque dotée de nombreux livres anciens, dont certains, très précieux, en feuilles de latanier.
 





Le Wat Phnom (colline du temple), est une des plus anciennes pagodes bouddhistes de Phnom Penh, bien que le bâtiment actuel ne date que de 1926.

Selon la légende, le Wat Phnom aurait été construit en 1373 pour abriter des statues du Bouddha sur un tertre boisé de 27 m de haut. C'est Daun Penh (Grand-mère Penh), une riche veuve, qui aurait découvert quatre statues du Bouddha en bronze et une en pierre dans un tronc d'arbre échoué sur les berges du Mékong.
La statue en pierre est décrite comme une divinité debout, tenant un bâton et une conque, les cheveux relevés en chignon (ce qui ressemblerait plus à une image de Vishnou). Cette statue a été nommée Neak Ta Preah Cau.



Après avoir découvert les statues et les avoir placées sous un auvent provisoir, Daun Penh aurait élevé la colline à côté de sa maison et fait construire le sanctuaire abritant les statues, utilisant le bois du tronc qui avait descendu le Mékong pour la charpente. Un monastère fut ensuite installé à l'ouest de la colline.
Le temple a donné son nom à la ville de Phnom Penh.



Sur le côté est de la colline, un grand escalier encadré par deux nâgas mène à l'entrée principale du wat.
Autour du sanctuaire majeur se trouvent de nombreux autels plus petits, dont un consacré à madame Penh.
La colline comprend aussi un petit sanctuaire bouddhiste chinois.



Le bâtiment actuel renferme de nombreuses statues du Bouddha, ainsi que des peintures murales.

À l'ouest du sanctuaire principal se trouve un stūpa renfermant les cendres du roi Ponhea Yat, premier roi du Cambodge à choisir Phnom Penh pour capitale en 1431.



Le Wat Phnom est un lieu de promenade très fréquenté.
Sur la colline elle-même, des vendeurs d'oiseaux permettent de libérer un volatile et de faire un vœu.
Wat Phnom est aussi célèbre pour la nombreuse population de singes(chapardeurs) à y avoir élu domicile.
Un éléphant promène les touristes sur son dos pour un tour de la colline.
 
Retour :  au plan de PHNOM PENH   ou à la page :  Cambodge à voir, à faire !
 
Le Musée de Tuol Sleng
 




Le musée de Tuol Sleng (Colline empoisonnée) est un ancien lycée (Tuol Svay Prey : la colline du manguier sauvage) situé à Phnom Penh qui a été transformé par les Khmers rouges en centre de détention, de torture et d'exécution entre 1975 et 1979. Le lycée avait alors comme nom secret prison de Sécurité 21 ou S-21.


Les Khmers rouges enfermaient à S-21 tous les opposants supposés au régime, sur n'importe quel motif. Les personnes enfermées étaient aussi bien des jeunes que des personnes plus âgées. Il y avait des femmes, des enfants, et parfois des familles entières (bébés y compris) d'ouvriers, d'intellectuels, de ministres et de diplomates cambodgiens, mais aussi des étrangers . Le simple fait de porter des lunettes (y compris pour les enfants) était suffisant pour être considéré comme intellectuel et donc « à exterminer ».

Règlement des agents de sécurité :

1 - Réponds conformément à ma question que je t'ai posé. N'essaie pas de détourner la mienne.
2 - N'essaie pas de t'échapper en prenant des prétextes selon tes idées hypocrites. Il est absolument interdit de me contester.

Règlement des agents de sécurité :

3 - Ne fais pas l'imbécile car tu es l'homme qui s'oppose à la révolution.
4 - Réponds immédiatement à ma question sans prendre le temps de réfléchir.
5 - Ne me parle pas de tes petits incidents commis à l'encontre de la bienséance. Ne parle pas non plus de l'essence de la révolution.

Les anciennes classes du deuxième étage servaient de salles de détention communes. Les gens y étaient enfermés à environ 50 personnes.


Règlement des agents de sécurité :

6 - Pendant la bastonnade ou l'électrochoc, il est interdit de crier fort.
7 - Reste assis tranquillement. Attends mes ordres, s'il n'y a pas d'ordre, ne fais rien. Si je te demande de faire quelque chose, fais le immédiatement sans protester.

Les salles de classe du premier étage, les khmers rouges ont fabriqué de petites cellules sommaires en brique (les plus petites d'environ 1,5m² contenant 3 personnes, parfois plus), avec des portes de bois à lucarne carrée, permettant aux gardiens de regarder en permanence ce qui se passait dans les cellules.


Règlement des agents de sécurité :

8 - Ne prends pas prétexte sur Kampuchea Krom pour voiler ta gueule de traitre.
9 - Si vous ne suivez pas tous les ordres ci-dessus, vous recevrez des coups de bâton, de fils électrique et des électrochocs (vous ne pourrez pas compter les coups).
10 - Si tu désobéis à chaque point de mes règlements, tu auras soit 10 coups de fouets, soit 5 électrochocs.

Plus d'info :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tuol_Sleng

 
 
Retour :  au plan de PHNOM PENH   ou à la page :  Cambodge à voir, à faire !
 
Le Monument de l'Indépendance
 
Les Marchés
 

vign_P1070667
Le monument de l’Indépendance fut inauguré en 1958 pour commémorer l’indépendance retrouvée du Cambodge.

vign_P1070668
La forme représente une fleur de lotus en bouton, Il est décoré de Naga et n’est pas sans rappeler la forme des tours d’Angkor Wat.

vign_independentmonument2
Situé à l’intersection entre le boulevard Norodom et le boulevard Sihanouk.
 
Marché central : Psar Thmey
vign_Centrale_05
C'est un grand marché construit en 1937 sous la forme d'un dôme à quatre bras ramifiés avec des couloirs immenses et de nombreux stands de marchandises. Quand il a ouvert ses portes en 1937, il a été dit être le plus grand marché en Asie.
Marché central : Psar Thmey
vign_Centrale_04
Aujourd'hui, il fonctionne toujours comme un marché. De 2009 à 2011, il a subi une rénovation 4,2 millions de dollars financé par l' Agence Française de Développement .
Marché central : Psar Thmey
vign_Centrale_int01
Ouvert de 07h00-17h00, les quatre ailes de cette gigantesque coupole jaune regorgent d'échoppes qui vendent des biens allant de bijoux, de pièces de monnaie antiques, de vêtements hommes et femmes, des horloges, des livres, des fleurs, de la nourriture, tissus, chaussures, souvenirs, poissons, fruits de mer, dessert, bagages, etc ...
Le marché de nuit : Psar Reatrey
vign_Reatrey_01
Le marché nocturne de Phnom Penh situé près des rives du fleuve est un lieu touristique offrant une large gamme d’objets artisanaux du Cambodge tels que des soieries, des bibelots et autres souvenirs.
Le marché de nuit : Psar Reatrey
vign_Reatrey_05


Horaires : de 17h00 à minuit,
les vendredi, samedi et dimanche.
Le marché russe : Psar Toul Tom Pong
vign_IMGP0655
Ce marché a commencé à être fréquenté par les étrangers pendant les années 1980, à l'époque où la majeure partie de la communauté étrangère au Cambodge était russe, d'où son nom.
Le marché russe : Psar Toul Tom Pong
vign_IMGP0656
Certes, il n'égale pas la beauté architecturale du marché central, mais on y trouve un choix d'articles – souvenirs, bibelots, sculptures et soieries – plus large et plus varié, de même que des bijoux et de l'or. C'est aussi l'endroit rêvé pour dénicher de jolies étoffes.
Le marché Olympique : Psar Olympic
vign_phnomshoppingolympic-market-6
Situé à proximité du stade olympique, à l'extrémité ouest du boulevard Sihanouk, marché olympique est l'un des meilleurs endroits en ville pour trouver des tissus agréables, la plupart des tissus sont en fin de rouleau de textiles en provenance de l'industrie du vêtement local.
Le marché Olympique : Psar Olympic
vign_Olympic-Market
Le marché est également un marché populaire parmi les jeunes Cambodgiens, ils arrivent sur le marché pour acheter des vêtements, chaussures, accessoires et autres articles de mode. Vous pouvez trouver beaucoup de produits importés de Chine, Corée, Thaïlande et du Vietnam.
 
Retour :  au plan de PHNOM PENH   ou à la page :  Cambodge à voir, à faire !
 
Vol- Image Banner 468 x 60
 
 
mise à jour du 21/09/14 La Maison du passant ©2012